Retour Page d'accueil

Quand les chaînes à neige sont de mise

Pour certains, mettre les chaines à neige est une habitude. Pour d’autres, la plaisanterie peut rapidement virer au cauchemar. Cuminaivel s’est préparé à toute éventualité.

17.01.2018 | lje

Schneeketten01_wj
La tâche est parfois plus compliquée que prévu, même sans neige. (wj)

 

En marge du WEF, les tempêtes se suivent et se succèdent. Après Eleanor (Burglind), c’est au tour d’Evi de souffler sur les Alpes. C’est en prévision de la suivante que Cuminaivel s’est entrainé dans des conditions réalistes, la neige n’était (heureusement) pas de la partie. En revanche, l’engagement réel pourrait bien se produire à des heures tardives, de préférence sur une route de montagne tortueuse à l’écart des axes fréquentés et sous quelques centimètres de neige fraîche. Le froid ayant souvent raison des téléphones portables, c’est également à ce moment que la nouvelle lampe de poche peut se révéler utile.

 

C’est en effet une petite révolution. La vénérable lampe de poche à pile introduite en 1942 a laissé sa place à la lampe de poche 2015. Fini les problèmes de batteries, la crainte de l’humidité ou de l’ampoule cassée. Vous aurez enfin une chance de discerner les différentes couleurs sur le mode d’emploi des chaînes à neige.

 

Le succès de l’entreprise ne sera pas garanti malgré cet atout de poids. Même si les principaux intéressés prétendent toujours que la taille de la chaîne n’était pas adaptée, une équipe de la rédaction* s’est trouvée bien empruntée pour lire le mode d’emploi dans le vent glacial ambiant et la nuit tombante. 

 

Dans tous les cas, Cuminaivel vous recommande de vous entraîner à l’avance dans de bonnes conditions et de garder votre calme en toutes circonstances. La neige disparaîtra au plus tard cet été. Bonne route !

 

*noms connus mais classifiés.