Retour Page d'accueil

Interview avec le commandant de corps Aldo C. Schellenberg

Le cdt C Aldo C. Schellenberg, Chef Commandement des Opérations, a rendu visite aux troupes engagées au profit du WEF. Il a pu se faire une impression du travail fourni par la rédaction de Cuminaivel.

26.01.2018 | lj

Korpskommandant_04
De droite à gauche : l’adjudant-chef Hans Hutmacher, le commandant de corps Schellenberg, le colonel Regazzoni et le premier-lieutenant Stark dans la rédaction de Cuminaivel.

 

Cuminaivel: Vous avez servi dans la division de montagne 12 (puis brigade d’infanterie de montagne 12) stationnée dans le canton des Grisons du grade de capitaine à celui de brigadier. Vous étiez donc souvent dans le canton des Grisons pendant votre service. Comment avez-vous vécu ces moments?

 

Commandant de corps Aldo C. Schellenberg: Dans toutes les fonctions que j’ai occupées, je me suis toujours senti comme un membre de la troupe et je me sens particulièrement bien avec elle. Je rencontre des citoyennes et citoyens de toutes les couches sociales, aux racines les plus variées et conscients de leurs responsabilités: un échantillon représentatif de notre population. Ce n’est pas uniquement enrichissant pour moi, mais aussi l’occasion de recevoir un feedback authentique et sans fard. En gravissant les échelons hiérarchiques, il est difficile de garder le contact avec les soldats. Les visites de troupe sont donc primordiales.

 

C : En 2004, vous étiez pour la première fois chef de l’état-major de la formation d’engagement terrestre engagée au profit du WEF. Comment la troupe a-t-elle changé depuis?

 

Cdt C: J’étais de plus commandant des Forces aériennes suisses pour la formation d’engagement aérienne. En conséquence, j’ai vu et conduit quasiment toutes les fonctions et armes engagées au WEF. La troupe n’a en revanche pas changé du tout. Nos militaires de milice de tout grade sont convaincants à l’engagement et font preuve de sérieux, de minutie, de sang-froid et de professionnalisme. Ils peuvent en outre compter sur le soutien des professionnels de l’armée. Je ressens à chaque visite le calme tranquille et un profond sens des responsabilités dans l’accomplissement des différentes missions. Cela renforce ma confiance inébranlable dans notre système de milice. Nous ne sommes probablement pas champions du monde en ce qui concerne les défilés ou les formes militaires. En revanche, lorsque cela est important, nous démontrons un très grand professionnalisme et une fiabilité absolue.

 

C : Vous étiez un officier de milice jusqu’au grade de brigadier. Comment avez-vous pu concilier vos carrières militaire et civile?

 

Cdt C: J’avais un employeur remarquable. Ce dernier n’a jamais fait obstacle et j’ai toujours joui d’une certaine liberté. J’étais cet employeur: pendant 20 ans, j’étais un entrepreneur indépendant (il rit). Plus sérieusement : je suis profondément convaincu que chacun/chacune doit, selon ses possibilités, contribuer à l’intérêt général. Celui qui accomplit son service militaire prend sa part de responsabilités comme citoyenne ou citoyen et participe à la défense et à la liberté de la Suisse. Dans les cas les plus extrêmes, au prix de sa vie. Mais la sécurité et la liberté sont des conditions fondamentales pour pouvoir exercer sans risques nos droits démocratiques et défendre notre prospérité.

 

C: Vous êtes le Chef Commandement Opérations, remplaçant du Chef de l’armée et habitez à Zurich. A quoi ressemble votre quotidien militaire?

 

Cdt C: Pour des raisons différentes, penduler entre Zürich et Berne n’entrait pas en ligne de compte. J’habite par conséquence la semaine principalement à Berne. Mes tâches sont très variées. Je travaille comme membre de l’état-major de l’armée sur des décisions de stratégies militaires fondamentales et réponds simultanément de la préparation de l’armée, de la mobilisation ainsi que des différents engagements. Mes tâches comprennent aussi la participation aux projets les plus importants de l’armée ainsi que la coordination des différents achats d’armements, par exemple des Forces terrestres et des Forces aériennes. Je suis naturellement aussi confronté aux tâches de gestion quotidienne. Tout cela rend mon quotidien passionnant et diversifié. Je ne pourrais pas surmonter tout cela seul. Je suis heureusement soutenu et soulagé par un grand nombre de collaboratrices et collaborateurs remarquables.

 

C: Lorsque l’on recherche des informations sur vous sur Internet, c’est votre curriculum professionnel qui ressort en premier. Ce que vous faites en dehors de l’armée n’apparaît presque jamais. Que faites-vous pendant vos loisirs?

 

Cdt C: Je me rends aussi souvent que possible au Piémont. Du fait de ma charge de travail, cela n’est plus possible que lors de deux ou trois week-ends prolongés par année. J’apprécie tout particulièrement la cuisine locale. Dans l’intervalle, j’ai fait la connaissance de plusieurs propriétaires de domaine viticole de la région à qui je rends visite. Je peux profiter de mes séjours en famille au Piémont pour me détendre. Mes deux plus jeunes enfants ont cependant des attentes toujours plus élevées. Je ne sais pas combien de temps je pourrai encore m’imposer comme chef de famille (il rit).

 

C : Monsieur le Cdt C, lisez-vous Cuminaivel?

 

Cdt C: Bien sûr! Presque chaque jour en ligne. Cuminaivel a une fonction importante. Beaucoup de militaires ont des missions peu attractives pendant leur engagement au profit du WEF. Il fait très froid à l’extérieur. La plupart des missions sont de plus ennuyeuses, mais également très exigeantes et d’une importance cruciale pour assurer la sécurité des personnes protégées par le droit international public. Cela demande à chacun une grande autodiscipline et un sens profond des responsabilités. Pour réussir leurs missions, les soldats doivent être informés. Cuminaivel est un moyen génial pour transmettre des informations, raconter des histoires et donner des visages à l’armée. Et le tout avec humour. Tout cela est bon pour la motivation.

 

C : Que souhaitez-vous dire aux soldats en engagement?

 

Cdt C: Je tiens à vous remercier pour votre engagement. Restez comme vous êtes: calmes, conscient de vos responsabilités et professionnels! Je vous souhaite de plus un engagement sans accidents ni incidents et un retour en bonne santé dans vos foyers.

 

C : Avez-vous des recommandations pour les soldates et soldats engagés au profit du WEF ?

 

Cdt C: (sans hésiter) Bien sûr! Vous devez impérativement lire Cuminaivel !

 

La rédaction de Cuminaivel n’aurait pas trouvé une meilleure réponse et vous souhaite également une bonne fin de service.

Cuminaivel

Pendant le WEF, la police et l’armée collaborent pour assurer la sécurité. Elles gèrent ensemble le portail d’information Cuminaivel destinée aux forces de sécurité. Vous y trouverez des articles sur des évènements d’actualité et apprendrez à connaître les personnes qui travaillent dans les coulisses du WEF.

Cuminaivel