print preview Retour Exercices et activités

La milice 2.0

A l'heure actuelle, la digitalisation galopante transforme tous les domaines de la société et offre de nouvelles perspectives. L'Armée suisse n'est pas en reste et développe de nouveaux outils digitaux destinés à la milice. Ces moyens simplifieront sensiblement les tâches de conduite des cadres de milice et seront accessibles directement sur leurs smartphones, ordinateurs ou tablettes privés.

18.02.2019 | Communication Défense, Anthony Favre

Miliz-20_fr
Les cadres de milice pourront en tout temps communiquer avec d'autres cadres, préparer l'entrée en service ou encore gérer les demandes de congé directement depuis leurs propres appareils.

Acheter un billet de train, payer ses factures ou encore faire ses commissions: toutes ces activités quotidiennes peuvent désormais être réalisées n'importe où, à n'importe quel moment, en ligne sur son ordinateur ou directement sur son smartphone. Ces dernières années, les applications en tout genre se sont multipliées et l'on parle volontiers de «Génération Y» pour désigner les jeunes ultra-connectés d'aujourd'hui.

Pour l'armée, la digitalisation offre également des perspectives intéressantes. C'est dans cette optique que la Base d'aide au commandement (BAC) a organisé récemment en collaboration avec des fourriers, des sergents-majors et des chefs de section une séance consacrée à ce thème. Il s'agit de fournir à l'ensemble des cadres de milice des outils digitaux afin de simplifier les tâches administratives en dehors du temps de service.

Des nouveaux besoins

Durant leur service, les cadres de milice bénéficient des infrastructures informatiques de l'armée et ont par exemple accès au Système d'information du personnel de l'armée (PISA) ou au logiciel MILOffice, qui permet d'accomplir des travaux administratifs au niveau d'une compagnie. En dehors du service néanmoins, les perspectives d'amélioration sont nombreuses. En termes de communication avec la troupe, de planification des services ou de gestion des demandes de congé, les lents processus administratifs ne sont plus adaptés. Les nouveaux cadres de milice réclament donc des outils digitaux accessibles en tout temps depuis leurs propres appareils connectés.

A ce titre, l'exemple des demandes de congé est éloquent. Jusqu'alors, les militaires transmettaient leurs demandes par courrier à leur commandant. Celles-ci passaient par plusieurs intermédiaires différents et représentaient une masse de travail considérable pour les cadres. En outre, il n'était pas rare que certaines demandes se perdent en chemin. Pour résoudre ce problème, la BAC va développer une application mobile spécialement destinée au traitement des congés. Accessible à tous les militaires, elle offrira une gestion rapide et uniforme des demandes de congé tout en permettant aux cadres de gagner un temps précieux.

Avec la milice et pour la milice

Pour Carlo Dietiker, suppléant du chef de la BAC, la milice est dotée d'un potentiel d'innovation dont il faut profiter pleinement: «La digitalisation est une chance énorme et la milice a un potentiel incroyable. Il est essentiel que ces jeunes soient au cœur du processus. D'ailleurs, tous les cadres étaient heureux de participer à ces discussions et certains sont même venus avec des idées de projets très abouties».

 

Une multitude de projets sont en cours et une communauté d'innovation mêlant spécialistes de la BAC et milice devrait voir le jour. A l'avenir, les applications et autres logiciels feront pleinement partie du quotidien et profiteront à l'ensemble de la troupe. L'Armée suisse est entrée de plein pied dans l'ère 2.0.

Thèmes associé

Cybersécurité