Retour Messages / Rapports

Politique d’armement de l’Armée suisse : les milieux impliqués débattent

Le 3 novembre dernier, l’École centrale et la société cantonale d’officiers du canton de Lucerne ont organisé en commun la manifestation « Chance Miliz ». Plus de 200 représentants issus des milieux militaires, politiques et économiques se sont réunis à cette occasion pour discuter de la politique d’armement de l’Armée suisse.

07.11.2018 | Communication Défense / FSCA

29-DSC00338

 

L’objectif de la manifestation « Chance Miliz » est de permettre aux représentants des milieux militaires, politiques et économiques de débattre, tout en faisant preuve d’esprit critique, de thèmes actuels au sein de l’armée. Cette année, les discussions ont porté sur la politique d’armement et sur le matériel que l’armée entend à l’avenir acquérir. C’est avec grand intérêt que les participants se sont penchés sur les questions liées aux achats prévus, soit ceux des nouveaux moyens de défense sol-air et avions de combat.

Des orateurs de tous horizons  

Le brigadier Peter Baumgartner a tout d’abord introduit le thème de la journée. Puis, le conseiller d’état Paul Winiker (UDC), chef du Département de la justice et de la sécurité du canton de Lucerne, a dans son discours de bienvenue rappelé que les systèmes intelligents requéraient des utilisateurs intelligents, capables de les mettre à profit avec discernement. Quant au divisionnaire Claude Meier, chef de l’État-major de l’armée, il a lors de son exposé rendu le public attentif au fait que l’armée doit se préparer à plusieurs niveaux pour lutter contre les menaces potentielles. Urs Breitmeier, CEO de RUAG, a quant à lui insisté sur la nécessité absolue de disposer, pour garantir l’indépendance de la Suisse, d’une industrie de l’armement nationale. Les aspects politiques ont ensuite été abordés lors du débat qui a opposé le conseiller d’état Josef Dittli (PLR) au conseiller national Fabian Molina (PS) ; la discussion, très animée, a continué avec les interventions du colonel EMG Stefan Holenstein, président de la Société suisse des officiers, et d’Eva Novak, journaliste au Luzerner Zeitung.  

Une excellente collaboration

La manifestation « Chance Miliz » est très appréciée des participants en raison de l’actualité des thèmes abordés et de la possibilité de mener une discussion ouverte. Le brigadier Peter Baumgartner, commandant de l’École centrale, se déclare satisfait : « Cette journée a été un succès et la collaboration entre l’École centrale et la société des officiers du canton de Lucerne s’est révélée comme à l’ordinaire très fructueuse ».