Retour Messages / Rapports

Une marque de respect

Les écoles d’officiers ont la réputation de dispenser une instruction stricte et intensive. Mais un jour au moins fait exception : la journée des aspirants. Il s’agit de la journée où le chef du commandement de l’Instruction, le commandant de corps Daniel Baumgartner, invite tous les aspirants officiers pour leur délivrer le message du chef, mais aussi pour les remercier de leur volonté et de leur engagement.

09.10.2018 | Communication Défense

P9286029
Le chef du commandement de l’Instruction, le commandant de corps Daniel Baumgartner, explique que la responsabilité s’assume également dans les situations difficiles.

Organisée pour la deuxième fois depuis le début de la mise en œuvre du développement de l’armée, la journée des aspirants s’est déroulée à l’École d’officiers de l’aide au commandement à Bülach. Dès le matin, elle a réuni dans la campagne zurichoise plus de 400 aspirants, hommes et femmes, venus de toute la Suisse et issus de toutes les armes et de toutes les écoles d’officiers. Le commandant de corps Baumgarten a débuté la journée par un discours, dans lequel il a instamment rappelé aux jeunes gens qu’ils seraient bientôt chefs, et ce également dans les moments difficiles. Il les a félicités d’avoir pris une bonne décision en choisissant une carrière d’officier, décision qui ouvre des portes aussi bien à l’armée que dans le civil.

Au cours de la journée entrecoupée d’un dîner commun, les militaires de l’école de recrues en cours ont démontré en détail aux futurs officiers les capacités de l’aide au commandement.

Être chef même dans les moments difficiles

L’exposé sans doute le plus impressionnant a été celui d’un jeune lieutenant confronté à un suicide dans sa section. Les aspirants officiers ont écouté son récit avec la plus grande attention, notamment la manière dont il a géré la situation, personnellement, mais aussi face aux autres recrues placées sous sa responsabilité. Être chef de section, c’est une fonction à assumer aussi dans les moments difficiles, comme l’avait annoncé le commandant de corps Baumgartner le matin-même.

Le dernier mot est revenu à la Société suisse des officiers (SSO). Accompagné d’un représentant de la section romande et un autre de la section alémanique, son président, le colonel EMG Stefan Holenstein, accompagné d’un représentant de la section romande et de la section alémanique, a expliqué aux éventuels futurs membres les avantages d’une adhésion. Pour lui, la journée des aspirants représente une bonne occasion de promouvoir la SSO et il a beaucoup apprécié l’invitation.

Rencontres et respect

Le commandant de corps Baumgartner, hôte de la journée, considère la manifestation comme une plateforme de rencontres destinée à élargir l’horizon des aspirants. Il y voit aussi une marque de respect vis-à-vis de ces jeunes gens qui donnent volontairement de leur temps et de leur énergie pour suivre une instruction militaire et qui sont prêts à prendre des responsabilités. Et c’est justement pour cette raison qu’il accorde une grande importance à organiser la journée dans un cadre digne de cet engagement.

L’objectif semble atteint : les aspirants et les aspirantes ont apprécié le témoignage de reconnaissance. C’est ce qui ressort de la réaction d’un groupe de l’École d’officiers d’infanterie, qui a trouvé la journée très intéressante et bien organisée. Ils ont aussi aimé profiter d’une journée un peu plus légère que les autres, qui leur a en outre donné l’occasion de partir en week-end dès le vendredi soir, élément qui n’est pas non plus complètement étranger au succès de la journée des aspirants.