Retour Messages / Rapports

La meilleure publicité pour l'armée de milice suisse

La deuxième conférence trinationale sur la coopération civilo-militaire appartient déjà au passé. Après trois journées de conférence intensives et fructueuses, l'événement très remarqué s'est terminé à la caserne de Kloten. La troisième conférence est déjà agendée.

10.10.2018 | Div ter 4

image00003

 

Le troisième et dernier jour de la conférence trinationale sur la coopération civilo-militaire était dédié aux visites des infrastructures critiques de la région de Zurich. Les participants ont pu se faire une idée impressionnante des services de la navigation aérienne de skyguide et de la centrale des opérations des Forces aériennes de Dübendorf, de la police aéroportuaire et des dispositifs de protection et de sauvetage de l'aéroport de Zurich. Ces institutions sont essentielles, non seulement pour le fonctionnement de l'aéroport de Zurich, mais aussi pour l'ensemble du trafic aérien sur la Suisse. L'espace aérien suisse est considéré comme l'un des plus complexes d'Europe.

Presque symboliquement, la deuxième conférence trinationale sur la coopération civilo-militaire s'est achevée à l'aéroport de Zurich, l'une des infrastructures critiques traitées dans les workshops, respectivement à la caserne de Kloten voisine. Dans son discours conclusif, le général de division Robert Prader, commandant adjoint des Forces aériennes de l'armée autrichienne, a souligné l'importance de la conférence pour le maintien des contacts et le développement conjoint de solutions. Il a décrit l'organisation parfaite, le programme passionnant et varié ainsi que la démonstration du bataillon de sauvetage 4 comme "la meilleure publicité pour l'armée de milice suisse".

Le divisionnaire Willy Brülisauer, commandant de la Division territoriale 4 et organisateur de la conférence, a dressé un bilan tout à fait positif et a remercié son prédécesseur, le divisionnaire Hans-Peter Kellerhals, d'avoir lancé la conférence en Suisse. La prochaine conférence aura lieu dans deux ans en Autriche et sera axée sur le thème principal de la "vulnérabilité des infrastructures souterraines".