Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Armée suisse

Déroulement de l'école

Le déroulement des écoles de recrues

L'ER dure 18 ou 21 semaines, selon le type de troupe. Dans l'armée XXI, l'instruction des recrues s'articule de la manière suivante :
  • Au cours des 7 premières semaines, les recrues reçoivent une instruction de base générale (IBG). Dans ce module, la recrue apprend son métier de soldat. Au terme de cette période, certaines recrues quittent l'ER avec une proposition d'avancement militaire et elles intègrent les écoles de cadres.
  • Le 2e module, d'une durée de 6 semaines, est consacré à l'instruction de base spécifique à la fonction (IBF). La recrue apprend alors le métier propre à son type d'arme.
  • C'est au cours de la 3e phase, celle de l'instruction en formation (IFO 1), que seront constituées des formations, cela jusqu'à l'échelon du groupe / bataillon.
  • Les 2 premiers modules sont principalement dirigés par des officiers ou des sous-officiers professionnels et par des militaires contractuels. Les cadres de milice entrent en jeu au cours de la 3e phase pour effectuer une instruction en commun.

La recrue doit aussi être à même d'agir de manière autonome. Les notions-clés sont : accroissement de la responsabilité individuelle et de l'apprentissage autonome. L'utilisation intensive de simulateurs dans l'instruction permet d'instruire efficacement le comportement de combat et l'engagement des armes. Objectif poursuivi : accroître fortement la qualité de l'instruction et améliorer la motivation à tous les échelons.

Les ER se déroulent en principe sur des places d'armes. Pendant toute cette période, c'est en général une caserne qui sert de logement. l'IFO 1 permet de mettre en application la matière apprise durant les phases précédentes. Toute l'école entre alors en service en campagne dans une région qui autorise la mise sur pied de tirs de combat et de grands exercices. C'est aussi à ce moment que les cadres de milice reprennent le commandement des formations constituées (sections, unités et bataillons / groupes). C'est à cette époque aussi qu'à lieu l'exercice d'endurance : des marches alternes avec des exercices de combat et d'engagement ; un bivouac sert souvent de logement et la nourriture doit être préparée de manière autonome. Au terme de l'école, l'inspection finale informe le commandant de la formation d'application (FOAP) sur les capacités et les connaissances acquises au cours des 18 ou 21 semaines. La dernière semaine est consacrée aux travaux de démobilisation, à savoir au nettoyage et à la restitution du matériel.

Le commandant d'unité (officier contractuel) rédige l'ordre du jour. Ce document constitue le programme précis de toute journée de travail et est affiché quelques jours à l'avance au tableau d'affichage. Le commandant crée les conditions propices à une instruction efficace et il veille sur les membres de son unité. La performance de chaque militaire de l'ER est appréciée et notée au moyen, d'abord d'une qualification intermédiaire, et ensuite d'une qualification finale.

Le peu de temps d'instruction disponible implique un travail intensif. En général, on travaille durant 2 soirées par semaines. Par ailleurs, les recrues assument par roulement des tâches afférentes aux domaines de la garde, de la cuisine et du matériel. On peut cependant compter sur 2 soirs libres par semaine, durant lesquels les recrues sont déconsignées.

Tous les cadres et toutes les recrues (des exceptions sont possibles) ont droit au congé de fin de semaine (week-end) qui s'étend, en règle générale, du samedi matin au dimanche soir. On travaillera tout de même 3 ou 4 samedis matin. Viennent s'ajouter à cela 2 « grands congés » de 2½ jours par ER ; les jours fériés tels que Pâques, la Pentecôte ou le 1er août sont réglés par des dispositions particulières.

Le congé personnel n'est accordé que sur la base d'une demande dûment motivée. Les motifs pouvant entrer en considération sont : inscriptions à des écoles, entretiens d'embauche, décès dans la famille, etc.

En répondant à l'invitation qui leur est adressée, la famille, les connaissances et les amis des recrues ont l'occasion, lors de la «journée des portes ouvertes» (journée de visite), d'obtenir un aperçu concret de la vie d'une recrue.

Les futures recrues reçoivent avant le début de l'ER une documentation intitulée « Entrée au service » qui attire leur attention sur leurs droits et leurs devoirs et qui les prépare aux 18 ou 21 semaines à venir.

 

Pour des questions concernant cette page: Personnel de l'armée (DBC 1)
Imprimer cette page | Fermer la fenêtre