Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Armée suisse

Les chiffres du recrutement en 2008

11.01.2009
En 2008, l’armée a recruté 38'597 (39'686 l’année précédente) conscrits. 1519 (1493) jeunes Suissesses et Suisses ont été renvoyés. Cela représente 3,94% (2,69%), et 37'078 personnes ont ainsi été définitivement évaluées. 23'940, soit 64,57%, d’entre elles (25'321 ou 66,32%) ont été déclarées aptes au service militaire et 5'927, soit 15,98%, (6'113 ou 16,01%) aptes au service de protection civile. 7'211, soit 19,45%, conscrits n’étaient pas aptes au service militaire ou au service de protection civile (6'748 ou 17,67%).

Le recrutement d’une durée de trois jours avec des examens médicaux et psychologiques approfondis et l’attribution différenciée des fonctions portent toujours plus leurs fruits. Le nombre des recrues déclarées inaptes au service continue de diminuer. Le pourcentage de 60% des conscrits aptes au service militaire à la fin de l’ER est ainsi resté identique par rapport à l’année passée. Environ la moitié des recrues déclarées inaptes au service militaire durant l’ER sont devenues aptes au service de protection civile. Il en résulte une augmentation à 18.3% des personnes aptes au service de protection civile par rapport au nombre des conscrits. La réduction des sorties lors de l’ER à un quart en comparaison avec l’ancien recrutement de l’armée 95 permet d’économiser des jours de service inutiles et des dépenses pour plus de 10 millions de francs. A l'issue d'un sondage anonyme, 95% des conscrits se sont déclarés contents ou très contents de la fonction qui leur a été attribuée. Dans l'enquête réalisée à la fin du recrutement (les 25'000 premiers formulaires ont été pris en compte), les conscrits ont aussi précisé leurs souhaits concernant leur aptitude. Apte au service militaire: 68.1% (58.9% en 2007); pas de voeux particuliers: 12.7% (9.6%); apte à la protection de la population: 12.9% (21.0%); service civil: 2.4% (2.5%); ni service militaire ni protection de la population: 3.9% (7.0%)


En comparant les cantons, Nidwald présente avec 77,69% le plus haut taux d'aptitude, suivi par Lucerne (77,12%) et Appenzell RI (76,34%). Les taux d’aptitude les plus bas sont ceux des cantons de Genève (52,19%), de Zurich (56.01%) et du Valais (56,40%). Pour la première fois, les écarts entre les cantons se sont nettement réduits. Les taux d’aptitude sont influencés par des facteurs tels que la part de la population des grandes villes, les frais de la santé et les aptitudes sportives et reflètent ainsi l’état de santé de la population astreinte au service.

Le nombre des femmes est pratiquement resté identique. En 2008, 157 ont été recrutées sur une base volontaire (2007: 160). 124 (78,98%) d’entre elles étaient aptes au service (2007: 127/79,37%) et 14 (8,91%) inaptes au service (2007:22/13,75%). 2 femmes (1,27%) ont été renvoyées pour un recrutement ultérieur (2007:5/3,12%). 34 femmes (27,41%) ont choisi d’accomplir leur service en tant que militaires en service long (2007:21/16,53%). En 2008, un total de 2382 (2007: 3357 / 2006: 3485) militaires en service long ont été recrutés. Dans ce domaine, les exigences ont été revues à la hausse.

Renseignements:
Gianpiero Lupi
Médecin en chef de l'armée
079 432 06 20
Editeur:
Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
Pour des questions concernant cette page: Communication Défense

Informations complémentaires...